La réduction de la dépendance aux énergies fossiles

Office de consultation publique de Montréal
(Résumé de l’opinion exprimée à la session du 9 mars 2016)

Mesdames et messieurs,

J’aimerais vous parler du télétravail comme moyen de réduire les émissions de GES.

Depuis maintenant deux ans, le Living Lab de Montréal développe le projet du Réseau Interlieux, un réseau de centres de télétravail distribués à mi-chemin entre les zones résidentielles et les pôles d’emplois, de manière à réduire pour une partie de la population les temps de déplacement nécessaires pour se rendre au travail. Il y a d’autres avantages au télétravail, mais concentrons-nous sur ses effets sur le transport des personnes.

Logo-Oiseaux-LLMChaque jour, dans la grande région de Montréal, 50 % de la population doit prendre plus de 30 minutes pour aller travailler. Le temps de déplacement moyen des trajets de plus de 30 minutes est de 48 minutes. Pour les trajets de moins de 30 minutes, il est de 16 minutes. Une personne qui réduirait son temps de trajet en passant d’une catégorie à l’autre sauve à l’aller et au retour 64 minutes par jour.

default_consultation_0

D’après le recensement de 2011, la population active de la CMM représente un peu plus de 2 millions de personnes. Chaque tranche de 1 % de cette population compte 20 482 personnes.

En réduisant leurs déplacements, ces personnes récupèrent ensemble 3,6 années par jour et 910 années par an. Convertie en temps de productivité, au salaire annuel moyen de 42 500 $, la valeur du temps épargné s’élève à 38,7 millions $ par an.

clock-32380_960_720Durant les 910 années où ces personnes n’étaient pas en voiture, 159 millions de kilomètres n’ont pas été parcourus. À elle seule, l’essence non consommée a permis de conserver 13,8 millions $ dans le portefeuille des citoyens, sous forme de revenus disponibles pour autre chose.

L’essence non consommée, plus de 13 millions de litres par an, aurait émis environ 33 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Ce qui équivaut à retirer près de 8 000 voitures de la circulation.

Ces résultats s’appliquent à chaque tranche de 1 % de la population active. Il est facile de les multiplier pour calculer les économies réalisées en encourageant l’adoption du télétravail à plus grande échelle.

Merci de votre attention.

Claude Faribault
Directeur de recherche
Living Lab de Montréal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s