Problèmes de littératie… médiatique

Un collègue journaliste (Stéphan Dussault, du Journal de Montréal), a partagé cet article,  faisant état du fait que 82% des élèves de l’école secondaire sont incapables de faire la différence entre un contenu journalistique, produit par un média dans le but d’informer, et un contenu commandité, par une entreprise qui a ultimement quelque litteratiemediachose à vendre.

Ça me consterne, mais ça ne me surprend pas.

Je dirais même que ce problème n’a vraiment rien de nouveau, et qu’il est loin de concerner les jeunes qui ont l’âge du secondaire. Il faut se rendre à l’évidence : il y a une immense ignorance, dans la population en général, autour de tout ce qui concerne les médias. Que ce soit leur mécanique, la façon dont ils se financent, leur rôle dans la société.

Je ne compte pas le nombre de fois où, pendant mes années comme rédactrice en chef (de Infopresse), j’ai dû expliquer à des gens du « milieu des comms », pourquoi on n’allait pas automatiquement faire un long article sur eux, juste parce que « ils avaient pris (ou ils pensaient prendre) une annonce ». Et là, on parle pourtant de gens qui travaillent dans une industrie directement liée aux médias… J’ai aussi en tête ce rédacteur en chef d’une autre publication (d’affaires), qui me parlait du nombre de fois où il se faisait demander : « combien ça coûte, un article dans votre revue»?

Donc, en résumé, la plupart des gens ne savent pas vraiment ce qu’est un média, et comment ça fonctionne au juste. Dans certains cas, ils s’en fichent. Dans d’autres, ils n’ont juste pas envie de s’y intéresser, et de réfléchir un peu à long terme. Pour voir l’importance qu’il y a à pouvoir continuer de produire des contenus de façon indépendante. Pour voir l’intérêt qu’il y a, à long terme l’intérêt et pour tout le monde (y compris les annonceurs et les « commanditaires de contenus), à avoir des médias fiables, crédibles, reconnus et suivis comme tel par leurs auditoires. Et donc, rentables à utiliser par les annonceurs…

Alors, quand tant de monde à un tel niveau fait si peu de différence entre des contenus indépendants et d’autres « commandités», peut-on s’étonner de ce que les élèves d’école secondaire ne le fassent pas?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s